Les Folk’ en Bulles retrouvent la scène à Mornac

Par défaut

La dernière fois qu’ils y sont venus remonte à… quelques années ! Une dizaine sans doute. A l’époque où le groupe s’appelait « En Wrac’h » et comptait cinq musiciens. Cette fois, ce sont les « folk’ en Bulles » en trio qui sont remontés sur la scène de la salle des fêtes de Mornac. Pour un petit atelier dans l’après-midi destiné aux danseurs débutants, atelier animé par Dame Simone, et un bal folk en soirée auquel sont venus participer une bonne partie des « folkeux » charentais !

Publicités

Les Khaverim en scène au Foulpougne Festival

Par défaut

Les Khaverim ont été invités à la seconde édition du « Foulpougne Festival » le 21 septembre à Gond-Pontouvre. Aux côtés des trois autres groupes invités : « Les yeux de Lilas », « Noù » et « Dour – Le Pottier Quartet ». La première soirée a notamment été marquée par un beau mariage musical entre Les Yeux de Lilas et les Khaverim, sur une mazurka des Yeux et sur Niguno Shell Yossi, l’un des morceaux fétiches des Khaverim !

La belle balade en Anjou

Par défaut

Samedi 15 septembre, les Khaverim se sont retrouvés sur un parquet… inconnu ! En l’occurrence, le gymnase de Vern d’Anjou, une charmante bourgade située à une vingtaine de kilomètres d’Angers, dans le Maine-et-Loire. Au programme de cette journée passée chez les « Danseurs du Thiberge » : un stage de danses d’Israël animé par Sabine Murzeau et en soirée, un super bal mené en compagnie du groupe des « Crok’Notes ». Une bien belle journée !

Trois ateliers, trois bals à Gennetines !

Par défaut

Les Khaverim n’ont pas chômé au « Grand Bal de l’Europe » : en six jours, ils ont enchaîné trois ateliers d’apprentissage des danses d’Israël en compagnie de Véronique Chochon et de Marielle Baldensperger, et trois bals. A chaque fois, des parquets plein de danseurs prêts à en découdre avec les horas, les nigun et les debkas ! Une semaine de pur bonheur pour le quintet.

Parquets remplis pour Vialfrè !

Par défaut

Vialfrè « saison 5 ». Pour la cinquième fois de leur histoire, les Khaverim ont retrouvé les parquets du « Gran Bal Trad » de Vialfrè, en Italie  à la jonction estivale juin-juillet. Accueillis par l’adorable MariaRosa Montebianco, les Khaverim ont de suite lancé le premier atelier en compagnie de Silvio Lorenzato, fin connaisseur s’il en est du répertoire de danses d’Israël. Un atelier, deux ateliers, un bal, deux bals… Le séjour sur le « Pianezze » a été intense, ne laissant au groupe qu’assez peu d’instants de repos. Mais quel bonheur pour Gaëlle, Edith, Cécile, Jean-Luc et Patrick de voir les parquets plein de danseurs -au moins 300 danseurs à chaque prestation- de voir tous ces sourires, ces encouragements, ces applaudissements ! Vivement 2019 !

Foulpougne: objectif atteint !

Par défaut

L’objectif fixé par les organisateurs du « Foulpougne Festival » a été atteint: la campagne de financement participatif, lancée sur la plateforme Ulule, a permis durant les deux mois qu’elle a duré de collecter les 4000€ fixés au départ. 70 « folkeux », danseurs, musiciens, amateurs de bals folk et de festivals de danses trad’ ont contribué pour la bonne cause. La seconde édition du festival, qui se déroulera les 21, 22 et 23 septembre à Gond-Pontouvre (Charente), s’élance sur de bons rails !

Foulpougne: la collecte se poursuit

Par défaut

A dix jours de sa date butoir, la collecte de l’opération « financement participatif » du Foulpougne Festival se poursuit. Au 29 avril, nous en sommes à 56% de la somme que nous nous sommes fixée, à savoir 4000€. La campagne de collecte se termine le 8 mai à… 23h59 ! Il reste donc peu de temps pour boucler l’exercice. A nous tous de convaincre celles et ceux qui ne nous ont pas encore rejoint dans cette belle aventure. Sans ces 4000€, la mise en place du second festival sera évidemment plus compliquée. Mais que l’on se rassure: ce festival aura bel et bien lieu. La programmation est arrêtée, l’organisation peaufine les détails. Il ne reste plus qu’à convier une belle météo pour nous accompagner les 21, 22 et 23 septembre! Toujours à Gond-Pontouvre, bien sûr !